Journée d’étude : Politique, croyances et conflits en Afrique Centrale

Politique, croyances et conflits en Afrique Centrale, Libreville, 9 juin 2017

La communauté des chercheurs en sciences sociales s’interroge moins sur le triptyque « Politique, croyances et conflits » en Afrique subsaharienne. Il résulte de ce déséquilibre une limite ouvrant la voie à un fort potentiel de recherche dans les années à venir. De nombreux travaux traitent de manière séparée la politique et les croyances comme source de conflits en Afrique. La littérature existante provient essentiellement de sources institutionnelles et circule sous la forme de travaux d’expertises rédigés en réponse aux commandes des agences d’aides internationales – bailleurs de fonds et ONG (UNESCO, 2005). Lire la suite

Appel à communication : Politique, Croyances et Conflits en Afrique Centrale

Journées d’étude du LABAN, les 8 et 9 juin 2017 libreville gabon

La communauté des chercheurs en sciences sociales s’interroge moins sur le triptyque « Politique, croyances et conflits » en Afrique subsaharienne. Il résulte de ce déséquilibre une limite ouvrant la voie à un fort potentiel de recherche dans les années à venir. De nombreux travaux traitent de manière séparée la politique et les croyances comme source de conflits en Afrique. La littérature existante provient essentiellement de sources institutionnelles et circule sous la forme de travaux d’expertises rédigés en réponse aux commandes des agences d’aides internationales – bailleurs de fonds et ONG (UNESCO, 2005). Lire la suite

Journées d’étude : Corps, mémoires, liens. Comment les migrants fabriquent leur présent.

Corps, mémoires, liens : comment les migrants fabriquent leur présent ?

flou optimisé

© Sandra Fancello

Lors de ces journées la réflexion sera orientée autour de divers profils de l’expérience migratoire. Les variables (culturelles, religieuses, politiques) déterminant, au cours de l’expérience migratoire, les formes de la mémoire et de l’oubli, et leur rapport avec les questions de la souffrance et de la cure ; la manière de reproduire par le corps la mémoire et le lien social, à travers ce qu’on peut nommer des archives incorporées, parmi lesquelles les symptômes et la maladie ; la dialectique entre mémoire et oubli et les économies morales du mensonge parmi les réfugiés et les demandeurs d’asile, tout en se posant la question suivante : Que signifie pour ces sujets devoir inventer des dates, noms, événements douloureux, relations et émotions, et donc vivre dans un monde d’expériences sans références au point de s’inventer une biographie, voire : une mémoire, parallèle ?

Lire la suite

Hommage à Bruno Martinelli

journées d’étude : de la transmission des savoir-faire au traitement des affaires:   Le forgeron, le juge et l’ethnologue.

Les 21 et 22 mai 2015 à la MMSH d’Aix-en-Provence

20150114_114949 (2)Bruno Martinelli, professeur d’anthropologie à l’université d’Aix-Marseille et chercheur à l’IMAf, nous a quittés le 12 octobre 2014, la maladie mettant subitement un terme à la présence et à l’œuvre de notre collègue. Bruno Martinelli était un chercheur entrepreneur qui connaissait remarquablement chacun des terrains qu’il a investis et les chantiers de formation qu’il a ouverts (Togo, Burkina Faso, Mali, et plus tard, Centrafrique et Tchad). Lire la suite

Colloque : Entre errance et silence

Colloque international de l’Université de Louvain-la-Neuve (Belgique)
12-14 février 2014
Entre errance et silence : regards croisés sur la souffrance psychique d’origine sociale

Les sociétés, leurs dynamiques, leurs entrecroisements et dysfonctionnements façonnent l’expérience de la souffrance et conditionnent la manière dont celle-ci se dit ou, au contraire, dont elle demeure silencieuse, un non-dit qui travaille en profondeur les individus et les collectivités. La souffrance a une dimension politique marquée, et tout spécialement la souffrance psychique : non seulement parce qu’elle fait l’objet de politiques publiques qui méritent d’être interrogées, mais surtout parce qu’elle demeure parmi les indices les plus complexes des précarités et des ruptures qui marquent les sociétés contemporaines dans leurs contacts réciproques. Lire la suite