Colloque international « Face à la sorcellerie », Paris 13-15 juin

En clôture du programme ANR « l’État et les institutions face à la sorcellerie dans l’Afrique contemporaine. Violence, justice et droits de l’Homme » (EInSA 2012-2016)

IMG_3851Dans certaines régions d’Afrique, les « affaires de sorcellerie » et la chaîne de violences qui conduit du soupçon, ou de la rumeur, à l’accusation publique jusqu’au passage à l’acte (meurtre, lynchage), prennent aujourd’hui une dimension alarmante. Les accusations peuvent cependant être portées devant les institutions légales car dans les systèmes judiciaires de ces pays africains, la « pratique de sorcellerie », associée à la « magie » et au « charlatanisme », est définie et sanctionnée en tant que délit ou crime par des articles des Codes pénaux introduits par l’autorité coloniale au milieu du XXe siècle et conservés, renforcés par les systèmes judiciaires postcoloniaux. Lire la suite

Religions, guérisons et forces occultes en Afrique

Mis en avant

Religions, guérisons et forces occultes. Le regard d’Eric de Rosny, Sous la direction de gilles seraphin, Paris, Éditions Karthala, 2016

Sans-titre-1En apparence, rien ne destinait Éric de Rosny (1930-2012) à cette vie d’exploration passionnée dans plusieurs territoires éloignés. Né au sein d’une famille de vieille noblesse française, il intègre dès ses 19 ans la Compagnie de Jésus. Celle-ci l’enverra en Afrique, essentiellement au Cameroun, où il exercera plusieurs responsabilités. Dès son arrivée à Douala, en 1957, ce jeune enseignant est vite intrigué. Ses élèves font fréquemment allusion à la « sorcellerie ». En visiteur, curieux mais respectueux, il rencontre, lie amitié, assiste à des cérémonies. Il s’initie à la langue, observe, questionne. Sur les pas de Din, un nganga (guérisseur) qui lui «ouvre les yeux », il est initié aux mystères du monde invisible et aux rites de guérison traditionnels. Lire la suite

Sorcellerie et guérison en Centrafrique

Dans le cadre du séminaire de l’Institut des Mondes Africains

(Aix-en-Provence)

Le jeudi 20 mars 2014

Andrea CERIANA MAYNERI (LAHIC, EHESS), Guérisseurs et biomédecins : incertitudes épistémologiques et lutte pour la reconnaissance.

Sandra FANCELLO (IMAf-CNRS), Sorcellerie et délivrance dans trois champs religieux à Bangui.

Lire la suite