Penser la sorcellerie en Afrique

Mis en avant

Penser la sorcellerie en Afrique, Éditions Hermann, mars 2015

Couverture-HermannLa sorcellerie a pris dans l’Afrique contemporaine des formes inédites : enfants sorciers, crimes rituels, vols de sexe, possessions diaboliques. Elle ne renvoie plus à un système organisé de croyances et de pratiques mais plutôt à des imaginaires polymorphes suscités par l’insécurité et l’injustice vécues au quotidien. Les faits de violence associés aux affaires de sorcellerie témoignent d’une profonde dérégulation normative et exigent des enquêtes situées qui interrogent les chaînes du soupçon et de l’accusation.  Lire la suite

Journée d’étude : Les institutions face à la sorcellerie : outils et défis de l’enquête

La sorcellerie a toujours été, y compris pour les anthropologues qui en ont fait leur « affaire », un objet problématique sur le plan de la définition de la chose dont on parle, de la méthode d’approche mais aussi de la posture du sujet impliqué dans l’enquête. Cette journée d’étude n’entend pas revenir sur la littérature très vaste concernant ces sujets. Il s’agit plutôt, en prenant appui sur des études de cas nourris d’une longue expérience ou au contraire d’un premier terrain exploratoire, de poser clairement les problèmes de faisabilité de l’enquête sur un objet polémique. L’analyse des difficultés rencontrées, des impasses ou même des échecs fait partie traditionnellement des leçons de ce type de terrain. Lire la suite