Vient de paraître : L’offrande de la mort. Une rumeur au Sénégal

L’offrande de la mort. Une rumeur au Sénégal, par Julien Bonhomme et Julien Bondaz, aux éditions CNRS, 2017.

Sénégal, janvier 2010 : un mystérieux personnage à bord d’une voiture distribuerait des offrandes de viande et d’argent qui tueraient ceux qui les acceptent. Pendant une quinzaine de jours, cette étrange rumeur circule dans tout le pays, fait la une de l’actualité et provoque plusieurs incidents : des personnes sont accusées d’être le « tueur charitable» et prises à partie par la foule. Parce qu’elle perturbe le cours ordinaire des choses et déstabilise les évidences du sens commun, cette rumeur d’offrande de la mort offre une entrée originale pour étudier des faits sociaux de plus grande ampleur.

Elle permet d’interroger la place centrale mais problématique de l’aumône et révèle les contradictions entre les politiques de lutte contre la mendicité et les normes de la charité religieuse. Elle pose surtout la question plus générale du sens et de la valeur des dons, dans un contexte où normes religieuses, prescriptions maraboutiques et dettes sorcellaires sont souvent étroitement imbriquées. À qui les dons profitent-ils réellement ? Quels dangers peut-il y avoir à les recevoir ? Quels rapports entretiennent l’aumône, l’offrande et le sacrifice ? Comment tenir compte de la place des entités invisibles, qu’il s’agisse de Dieu ou de génies plus ou moins maléfiques, dans les dons que les humains se font entre eux ?

Ce livre n’est pas seulement l’analyse d’une rumeur révélatrice des mutations politiques, économiques et religieuses d’un pays africain. Il peut également se lire comme un essai sur Mauss. Cette histoire sénégalaise de cadeau empoisonné invite en effet à jeter un nouveau regard sur deux thèmes classiques de l’anthropologie : le don et le sacrifice.

Les auteurs :

Julien BONHOMME
Julien Bonhomme est anthropologue, maître de conférences à l’ENS-Paris et chercheur au Laboratoire d’Anthropologie Sociale. Il est notamment l’auteur de Les Voleurs de sexe. Anthropologie d’une rumeur africaine (2009).Julien BONDAZ
Julien Bondaz est anthropologue, maître de conférences à l’Université Lumière Lyon 2 et chercheur au Laboratoire d’Anthropologie des Enjeux Contemporains. Il est notamment l’auteur de L’Exposition postcoloniale. Musées et zoos en Afrique de l’Ouest (Niger, Mali, Burkina Faso) (2014).