Vient de paraître : Pentecôtistes en Ouganda. Générations, Sida et moralité

Alessandro Gusman, Pentecôtistes en Ouganda, Paris, Karthala, avril 2018

Ces trente dernières années, la mouvance pentecôtiste s’est rapidement imposée en Ouganda, avec des méthodes d’expansion et d’évangélisation agressives, se fondant sur la nécessité d’agir pour libérer et «purifier » les individus et la société ougandaise. En l’espace de quelques décennies, les pentecôtistes sont devenus une force en mesure de peser sur les décisions politiques, notamment en matière de prévention du Sida, et de modifier de manière significative les représentations morales liées à la sexualité, aux relations familiales et aux rapports entre les générations.

L’essor du pentecôtisme en Ouganda coïncide avec la lutte contre l’épidémie de Sida qui a frappé le pays dès le début des années 1980. Cette situation a amené le mouvement à se concentrer sur les jeunes citadins de Kampala, considérés comme génération à sauver, en mettant l’accent sur le contrôle de la sexualité et la nécessité d’une « révolution morale » pour l’Ouganda.
Ce livre analyse le pentecôtisme ougandais comme acteur social qui propose un régime moral normatif et se présente comme l’agent du changement et de la moralisation du pays, en mesure de renforcer les valeurs chrétiennes et de mettre un terme à la corruption qui affecte le corps social. Dans cette perspective, la conversion est considérée comme partie intégrante d’un projet politique qui vise à sauver et à racheter l’Ouganda.

Alessandro Gusman est anthropologue et enseigne à l’Université de Turin. Ses recherches portent sur l’impact social et politique des Églises pentecôtistes en Ouganda, sur la relation entre religion et migration, et sur des questions d’anthropologie médicale. Il est auteur du livre Antropologia dell’olfatto (Roma-Bari, Laterza, 2004) et de nombreux articles parus dans des ouvrages ou des revues nationales et internationales.