JCEA 2018 : Les Afriques en débat

Mis en avant

Rencontres des Jeunes Chercheur.e.s en Études africaines, du 9 au 12 juillet 2018 Université d’Aix-Marseille, campus Saint Charles, Marseille, France

Depuis leur première édition en janvier 2013, les JCEA ont vocation à réunir des jeunes chercheur.e.s et docteur.e.s travaillant sur des terrains africains ou liés, historiquement, géographiquement ou politiquement, au continent. En proposant un vaste état des lieux des travaux des jeunes chercheur.e.s, les JCEA invitent à dépasser les barrières disciplinaires qui structurent encore largement les recherches africanistes. Elles aspirent à faire dialoguer toutes les disciplines des sciences humaines et sociales afin de décrire l’histoire complexe, ancienne et contemporaine, des Afriques. Elles entendent également constituer un lieu d’échanges et de débats rassemblant les jeunes chercheur.e.s, parfois isolé.e.s ou travaillant dans des laboratoires bien souvent non africanistes.

Lire la suite

Appel à panels : Afriques enchantées, Afriques en chantiers

Mis en avant

Les 5èmes Rencontres Scientifiques des Études Africaines en France se tiendront du  9 au 12 juillet 2018 à Marseille, sur le site Saint Charles d’Aix Marseille Université.

Soutenues par le GIS Afrique, elles sont organisées par les équipes travaillant sur l’Afrique des laboratoires suivants : Laboratoire Population – Environnement – Développement (LPED) Unité de Recherches Migrations et Sociétés (URMIS), Institut des mondes africains (IMAF), Centre Norbert Elias, Centre Interdisciplinaire d’Étude des Littératures d’Aix-Marseille (CIELAM), Institut de recherches et d’études sur le monde arabe et musulman (IREMAM). Comme les quatre précédentes, ces 5es Rencontres visent à donner une visibilité aux recherches sur l’Afrique en devenir. Il s’agit aussi de faire connaitre nos objets de recherches et nos thématiques aux étudiants inscrits en Licence ou en CPGE afin de les inciter à s’orienter vers nos champs de recherche africains. Pour les contributions, les REAF 2018 sont ouvertes à tous, tout particulièrement aux doctorants et jeunes docteurs.

Pour la première fois, se dérouleront dans le même temps et sur le même lieu, les REAF et les « Rencontres des Jeunes Chercheurs en Études Africaines » : Les Afriques en débat – JCEA 2018

Lire la suite

Journée d’étude : Politique, croyances et conflits en Afrique Centrale

Politique, croyances et conflits en Afrique Centrale, Libreville, 9 juin 2017

La communauté des chercheurs en sciences sociales s’interroge moins sur le triptyque « Politique, croyances et conflits » en Afrique subsaharienne. Il résulte de ce déséquilibre une limite ouvrant la voie à un fort potentiel de recherche dans les années à venir. De nombreux travaux traitent de manière séparée la politique et les croyances comme source de conflits en Afrique. La littérature existante provient essentiellement de sources institutionnelles et circule sous la forme de travaux d’expertises rédigés en réponse aux commandes des agences d’aides internationales – bailleurs de fonds et ONG (UNESCO, 2005). Lire la suite

Appel à communication : Politique, Croyances et Conflits en Afrique Centrale

Journées d’étude du LABAN, les 8 et 9 juin 2017 libreville gabon

La communauté des chercheurs en sciences sociales s’interroge moins sur le triptyque « Politique, croyances et conflits » en Afrique subsaharienne. Il résulte de ce déséquilibre une limite ouvrant la voie à un fort potentiel de recherche dans les années à venir. De nombreux travaux traitent de manière séparée la politique et les croyances comme source de conflits en Afrique. La littérature existante provient essentiellement de sources institutionnelles et circule sous la forme de travaux d’expertises rédigés en réponse aux commandes des agences d’aides internationales – bailleurs de fonds et ONG (UNESCO, 2005). Lire la suite

Le pentecôtisme à la conquête du Gabon

Le pentecôtisme à la conquête du Gabon, Maixant Mébiame-Zomo, Paris, l’Harmattan

couverture-maixantMaixant Mébiame-Zomo est anthropologue, docteur de l’École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS, Paris). Il enseigne la sociologie et l’anthropologie des religions à l’Université de Libreville (Gabon). Ses recherches portent sur la transnationalisation du pentecôtisme gabonais, la sorcellerie et les crimes rituels. Il a co-édité, avec A. Atérianus et J. Tonda, La violence de la vie quotidienne à Libreville, Paris, L’Harmattan, 2016.                          « Cet ouvrage tend à combler un vide en matière de sociologie et d’anthropologie des religions au Gabon. Il traite du pentecôtisme, un mouvement religieux effervescent aux prétentions thérapeutiques et thaumaturges et qui a suscité d’emblée l’intérêt de la population gabonaise des années 1930. Lire la suite