Vient de paraître : Pentecôtistes en Ouganda. Générations, Sida et moralité

Mis en avant

Alessandro Gusman, Pentecôtistes en Ouganda, Paris, Karthala, avril 2018

Ces trente dernières années, la mouvance pentecôtiste s’est rapidement imposée en Ouganda, avec des méthodes d’expansion et d’évangélisation agressives, se fondant sur la nécessité d’agir pour libérer et «purifier » les individus et la société ougandaise. En l’espace de quelques décennies, les pentecôtistes sont devenus une force en mesure de peser sur les décisions politiques, notamment en matière de prévention du Sida, et de modifier de manière significative les représentations morales liées à la sexualité, aux relations familiales et aux rapports entre les générations. Lire la suite

ANR EInSA

Le carnet ferait partie intégrante des activités du programme ANR EINSA sur « L’Etat et les institutions face à la sorcellerie dans l’Afrique contemporaine. Violence, justice et droits de l’Homme » (Programme blanc 2012-2015) qui compte 22 membres, répartis dans trois équipes de six à huit membres. Le projet s’articule autour de trois grands axes thématiques :

1. Logiques de l’accusation dans le cadre institutionnel : affaires, rumeurs, procès.
2. Quête de guérison et itinéraires de consultations : le traitement des corps souffrants.
3. Violence, incertitude et vulnérabilité : stratégies de sécurisation de l’existence.

Les recherches ethnographiques focalisées sur l’Afrique centrale seront dirigées vers six pays : la Centrafrique, le Gabon, le Congo (Kinshasa), le Congo (Brazzaville), l’Ouganda et le Cameroun.

Le programme compte trois partenaires institutionnels : le Centre d’Etudes des Mondes Africains (CEMAf-CNRS), l’Institut Interdisciplinaire d’anthropologie du Contemporain (IIAC-EHESS) et le Laboratoire d’Anthropologie sociale (LAS-Collège de France).